Investissement locatif : les deux tiers des Français trouvent la période défavorable

La quasi-totalité d'entre eux place pourtant toujours la même foi inébranlable dans la pierre.

Les Français aiment toujours autant la pierre. D'après un sondage (1) réalisé par Masteos, une start-up proptech, en partenariat avec l'institut Poll&Roll, ils sont 87 % à vouloir investir dans l'immobilier et à le considérer comme un placement rentable, concret et sûr. L'investissement locatif (20 %) arrive en deuxième position derrière celui dans la résidence principale (26 %). Pourtant, 63 % des sondés considèrent que la période n'est pas propice à l'investissement. 

Le frein contextuel n'est pas le seul. Les deux tiers des Français se sont heurtés au prix des biens malgré un budget conséquent (jusqu'à 200.000 euros pour 85 % d'entre eux). 72 % des sondés pensent ne pas pouvoir investir sans apport, 79 % craignent les risques d'impayés ou la complexité des démarches à entreprendre. Les trois quarts d'entre eux ont peur du coût des futurs travaux de rénovation. 

Certains freins sont propres à l'âge des investisseurs : pour les 50-55 ans, il s'agit plutôt de la rentabilité du placement, alors que les 35-49 ans veulent d'abord mettre de côté ou que les 25-34 ans ne savent pas trop comment s'y prendre. 

(1) : Enquête en ligne réalisée entre le 12 et le 15 mars 2021 pour 1000 personnes interrogées. Echantillon total de 1000 personnes, par tranches d'âge : 25-34 ans, 35-49 ans, 50-55 ans