Immobilier : les Français achètent plus vite en 2015

Selon l'enquête annuelle du Crédit Foncier, un Français n'a eu besoin que de quatre mois de recherches avant de signer son compromis de vente. C'était sept mois en 2014.

Dans sa deuxième enquête annuelle sur les Français et l'immobilier intitulée "du rêve à la réalité" et réalisée auprès de 3.800 ménages, le Crédit Foncier note que les délais de signature de compromis de vente se sont sensiblement raccourcis par rapport à l'an dernier. Un Français n'a eu besoin que de quatre mois de recherches avant de signer son compromis alors que c'était sept mois en 2014. C'est le "signe d’une fluidité accrue du marché immobilier résidentiel", note les auteurs de l'étude.

Sur le nombre de logements visités avant une acquisition, le Crédit Foncier note également une baisse. Elle est certes relative, passant de 7 logements visités à 6. Pour réaliser leur achat, 63% des Français ont négocié une baisse de prix et 23% ont dépassé leur budget (contre 29% en 2014). Sur les baisses de prix finalement accordées, le montant est en moyenne de 7% inférieur à ce que le vendeur réclamait.

En revanche, plusieurs aspects de la recherche de logement se sont dégradés, note la société spécialisée dans les financements et services immobiliers. D'abord sur la durée des recherches. Au total, 67 % des ménages ont acquis leur logement au terme d’un an de recherche. C'est 10 points de plus qu'en 2014 (53%). Par ailleurs, 4 personnes sur 10 (42 %) ont dû faire des concessions pour devenir propriétaires, principalement liées à la taille du logement (39% des sondés) et à l’éloignement géographique au regard de la zone recherchée (36 %).