En ce moment sur l'Agefi Actifs

Immobilier : la hausse des prix a pénalisé les ménages les plus modestes pour devenir propriétaires

Immobilier : la hausse des prix a pénalisé les ménages les plus modestes pour devenir propriétaires

Dans leur dernière note, les notaires franciliens constatent que la hausse continue des prix sur les dix dernières années aboutit à exclure les ménages les plus modestes de l’agglomération parisienne et de sa première couronne côté Ouest

Les conditions de crédit ont beau être exceptionnelles et attirer les candidats à l’acquisition immobilière. Les gains en termes de pouvoir d’achat ne profitent surtout qu’aux meilleurs dossiers. Dans leur dernière note de conjoncture immobilière, les Notaires d’Ile-de-France soulignent que la bonne tenue des ventes se prolonge depuis la fin de l’année 2015 jusqu’en février 2016. En matière de prix si la stabilité reste de mise, les seuils atteints restent toutefois assez élevés surtout dans les secteurs les plus demandées comme les cœurs d’agglomération.

les catégories aisées sont prépondérantes dans Paris et sa petite couronne
Base BIEN-Notaires Paris-Ile-de-France

La note s’est particulièrement intéressée à la catégorie socio-professionnelle des acquéreurs franciliens. Ainsi, les cadres et dirigeants d’entreprise sont très présents au cœur de l’agglomération parisienne puisqu’ils représentent deux acheteurs sur trois. La flambée des prix sur les dix dernières années n’est pas étrangère à cette « gentrification » de l’immobilier parisien intra-muros. « Dans la capitale, le prix d’un appartement est passé de 5.200 euros du m2 fin 2005, à près de 8.000 euros fin 2015 rendant très difficile l’accession pour les ménages modestes et même intermédiaires ».

Cet effet se propage également à la petite couronne parisienne, même si chaque département conserve sa spécificité. Ainsi c’est l’Ouest parisien et plus particulièrement les Hauts-de-Seine qui concentrent  la plus grande part de cadres et de dirigeants. Leur part a progressé de 13 % sur les dix dernières années.

Pour retrouver une plus grande diversité des profils il faut se tourner vers la grande couronne où la part d’employés et d’ouvriers représentent 29 % des acquéreurs d’appartement. Toutefois les prix plus raisonnables  sont également de nature à attirer les catégories socio-professionnelles aisées (26 % des acquéreurs  soit une augmentation de 3% en 10 ans) mais dans des proportions moindres que la première couronne.

Ainsi en Ile-de-France la part des cadres et dirigeants à globalement augmenté de 10 % sur les dix dernières années alors que celle des professions intermédiaires a chuté de 5 % sur la même période. Les employés et ouvriers ne représentent plus que 17 % des acquéreurs franciliens.

 

 

 

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h25
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus