Immobilier

"Il faut éviter le stop and go"

Alors qu'il espérait un assouplissement de la part du gouvernement, Jean-Marc Torrollion, président de la FNAIM, a confié sa déconvenue au lendemain de l'allocution du Premier ministre.
Le président de la FNAIM redoute les conséquences sur le secteur en cas de prolongement du confinement.

C'est la douche froide pour les professionnels de l'immobilier. Ils plaidaient depuis plusieurs jours pour l'autorisation des visites de biens et plaçaient à ce titre beaucoup d'espoirs dans l'allocution du gouvernement jeudi 12 novembre. Il n'en a rien été : Jean Castex a écarté tout assouplissement du dispositif sanitaire et renvoie chacun au 1er décembre pour le début d'un possible déconfinement.

L'Agefi Actifs : - Comment réagissez-vous à la décision du gouvernement ?