En ce moment sur l'Agefi Actifs

Crédits immobiliers : des taux toujours au plancher

Crédits immobiliers : des taux toujours au plancher

Selon le dernier baromètre du courtier en crédits Meilleurtaux.com, les économies réalisables sur le coût d’un crédit ont été flagrantes sur l’année 2015. Un environnement de taux bas et les objectifs commerciaux élevés des banques entretiennent une dynamique de marché qui devrait se poursuivre en 2016

Les taux des crédits aux particuliers continuent à crever le plancher. En cause, des taux directeurs extrêmement faibles qui permettent aux établissements bancaires de prêter à des taux bas tout en gardant une marge commerciale. Actuellement il est fréquent qu’une banque prête sur vingt ans à un taux inférieur à 2,10 %. Soit un niveau encore en deçà des plus bas historiques enregistrés en mai 2015 (avec un taux sur vingt ans qui était alors de 2,23 %).

Ces baisses de taux successives permettent d’économiser sur le coût du crédit de façon assez spectaculaire. « Pour un emprunt de 200.000 euros sur vingt ans, le coût des intérêts a ainsi diminué de 80.000 euros par rapport à 2008, et de près de 30.000 euros par rapport à 2014 », indique Maël Bernier, Directrice de la communication de Meilleurtaux.com.

Les gains moyens réalisés par rachat de crédit selon l'année de souscription du crédit
Meilleurtaux.com

 Selon les estimations de Meilleurtaux.com, 52 % des banques proposent des taux de crédit compris entre 1,90 % et 2,10 %. Elles n’étaient que 3% l’an dernier. Ce qui tend à confirmer que les banques restent en démarche de conquête de nouveaux clients sur le segment des crédits. Toutefois le courtier à également analysé que 20 % d’entre elles se positionnent sur des taux supérieurs à 2,30 %. Une manière pour les banques concernées de filtrer les demandes. « Il s’agit de banques patrimoniales qui recherchent des profils d’emprunteurs très spécifiques », analyse Hervé Hatt, Président de Meilleurtaux.com.

Dans ce contexte plus concurrentiel, le recours à la délégation d’assurance en vertu de la loi Hamon reste peu utilisé. Selon Meilleurtaux.com seules 15 % des demandes reçues par le courtier se font par le biais de la délégation. «  Un chiffre encore faible pour plusieurs raisons : une méconnaissance du dispositif, la réticence de certains établissements bancaires et la faiblesse des taux des crédits qui fait oublier le tarif de l’assurance, sans parler de la peur de la complexité administrative », indique Maël Bernier.

Si le niveau actuel des taux est un facteur incitatif à l’acquisition immobilière auprès des ménages, Meilleurtaux.com constate que le nouveau prêt à taux zéro (PTZ) est une formule qui séduit les acquéreurs. Près de 13 % des dossiers reçus sont financés avec le PTZ contre 5% seulement l’an dernier.

2016 s’annonce aussi dynamique que l’année passée : les taux devraient rester bas et les banques semblent vouloir poursuivre leur conquête commerciale sur le marché des crédits. La seule ombre au tableau pourrait venir de l’environnement réglementaire, actuellement en discussion au sein du Comité de Bâle. « Les nouvelles règles issues de Bâle 4 pourraient rendre plus difficiles la pratique du crédit à taux fixe à la française plus coûteux en fonds propres pour la banque. Schématiquement cela reviendrait à exiger plus d’apport de la part des emprunteurs, avec pour conséquences immédiates néfastes un blocage pour beaucoup de primo-accédants, notamment chez les plus jeunes », analyse Hervé Hatt.

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 16h24
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus