Crédit immobilier : les écarts de taux se creusent

Les taux planchers restent très bas pour les meilleurs profils : 0,95 % sur 20 ans et 1,30 % sur 25 ans.

Si le mouvement haussier entamé par quelques banques en novembre se poursuit en décembre, certains établissements ont revu leurs taux de crédit à la baisse, selon Vousfinancer.com. « Dans ce contexte, les écarts de taux selon les profils se creusent et le niveau des taux d’usure devient de plus en plus problématique pour certaines catégories d’emprunteurs », indique le courtier en crédit. 

Ces dernières années, sous l’effet de la baisse globale des taux de crédit immobilier, le taux d’usure n’a cessé de diminuer, passant pour les prêts immobiliers d’une durée de 10 ans à moins de 20 ans de 3,35 % début 2017 à 2,85 % actuellement - soit une baisse de 0,50 % -  et de 3,37 % à 3,08 % pour les crédits immobiliers de 20 ans ou plus. Un recul de 0,30 % quand dans le même temps les taux moyens nominaux de crédit sont restés quasi-stables (passant de 1,55 % début 2017 à 1,50 % actuellement), analyse le courtier.

Globalement, les taux moyens restent stables à 1,30 % sur 15 ans, 1,50 % sur 20 ans et 1,70 % sur 25 ans. Les taux planchers restant toujours très bas à 0,80 % sur 15 ans, 0,95 % sur 20 ans et 1,30 % sur 25 ans pour les meilleurs profils.

Si une remontée des taux se confirme l’an prochain, « de plus en plus d’acquéreurs potentiels pourraient se voir refuser leur crédit, comme c’est déjà d’ailleurs le cas parfois pour les plus risqués et les séniors pour lesquels le taux d’assurance impacte trop fortement le taux annuel effectif global (TAEG) », conclut Vousfinancer.com.