Crédit immobilier : hausse générale des taux

Les banques ont relevé leurs taux de 0,30 points en moyenne. Pour avril ils s’établissent à 1,25 % sur 15 ans, 1,45 % sur 20 ans et 1,65 % sur 25 ans.

L’heure de la hausse générale est venue ! Après des mois d’augmentations marginales, de petits soubresauts isolés, les banques passent le cap et augmentent massivement leurs taux de crédits immobiliers pour le mois d’avril.

Selon Vousfinancer, ils s’établissent à 1,25% sur 15 ans, 1,45% sur 20 ans et 1,65% sur 25 ans. Toutes les banques ont désormais augmenté leurs taux, de 0,30 points en moyenne. Les taux pour les meilleurs profils remontent également tout en restant attractifs malgré tout: 0,90% sur 15 ans, 1% sur 20 ans et 1,25% sur 25 ans. «Ces augmentations (…) concernent la plupart du temps tous les profils, mais dans certaines banques davantage les moins bons profils, avec les plus bas revenus, à qui l’on propose désormais parfois des taux supérieurs à 2% sur 20 et 25 ans», souligne Sandrine Allonier, directrice des études du courtier dans une note parue ce lundi 04 avril.

La généralisation de la hausse des taux n’est pas une surprise : le taux d’emprunt d’Etat à 10 ans est revenu à son niveau d’avril 2017 (1%). Une époque où les banques prêtaient à «1,70% sur 20 ans, contre 1,45% actuellement», rappelle Vousfinancer. «Les banques françaises s’inscrivent dans le contexte inflationniste, donc pas de surprise, complète le courtier Pretto. D’autre part, leur production de crédit a été très soutenue en début d’année : la hausse de leurs grilles leur permet aussi de ralentir le flux et de prendre le temps de traiter les dossiers.»

Les conséquences sur les Français ne se sont pas faites attendre. Outre la hausse des taux, Vousfinancer alertait déjà la semaine dernière sur la baisse des taux d’usure et le risque d’un effet ciseaux pénalisant les Français. «75% de nos agences se sont heurtés à des refus de crédits liés aux taux d’usure ou au taux d’endettement ces dernières semaines. Les taux d’usure ne correspondent plus du tout à la réalité du marché, en raison de leur mode de calcul qui génère un décalage et une inertie : pour preuve, sur 20 ans et plus, les durées de crédit les plus répandues, le taux d’usure a baissé de 20 points en un an, passant de 2,60% à 2,40%, alors même que les taux de crédit ont augmenté de 20 points. En avril 2021, on empruntait en moyenne à 1,25% contre 1,45% actuellement, avec un taux d’usure historiquement bas» analyse Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

De son côté, Pretto dit observer une baisse des projets d’achat de 16% entre février et mars. «Les perspectives d’inflation et le conflit russo-ukrainien poussent les emprunteurs à rester prudents et pour certains, comme nous avons pu le constater, à mettre leurs projets en pause, explique son président Pierre Chapon. Leur épargne est également mobilisée pour payer les factures, et non sur un investissement sur le long terme.»

Les taux en avril 

1,25 % sur 15 ans

1,45 % sur 20 ans 

1,65 % sur 25 ans

Source : Vousfinancer