Aviva et M&G gèlent à leur tour des fonds immobiliers britanniques

Après le vote du Brexit, trois fonds immobiliers ont bloqué les retraits des particuliers, invoquant «des conditions de marché extraordinaires».

Le spectre du Brexit a conduit Aviva à suspendre les retraits des particuliers sur son fonds ouvert d'immobilier britannique, Aviva Investors Property Trust. Depuis lundi après-midi, les clients ne peuvent plus sortir de ce fonds de 1,8 milliard de livres. L'assureur Standard Life avait déjà annoncé la veille une mesure identique pour protéger un fonds similaire, de 2,9 milliards de livres.

En fin d'après-midi, c'est M&G Investments, la filiale de Prudential, qui a annoncé le gel de son fonds Property Portfolio, qui affiche 4,4 milliards de livres d'encours d'immobilier résidentiel et commercial outre-Manche.

Aviva Investors invoque «des circonstances de marché extarordinaires» ayant provoqué «un manque de liquidités immédiates». «M&G reverra la suspension tous les 28 jours», indique pour sa part la filiale de Prudential.

La décision des deux gérants illustre le risque de liquidité dans l'asset management, pour des fonds ouverts ayant des actifs illiquides comme l'immobilier commercial et des passifs pouvant évoluer quotidiennement. Après le vote sur le Brexit, défavorable aux perspectives du marché immobilier britannique, un certain nombre de gestionnaires outre-Manche avaient révisé en baisse la valorisation de leurs fonds.

Ces annonces ont fait dévisser les grands gestionnaires d'actifs et les assureurs cotés à la Bourse de Londres. Aberdeen AM a cédé jusqu'à 8,2% en séance hier. Aviva et Prudential abandonnaient respectivement 3,6% et près de 5% vers 17h20. La Financial Conduct Authority (FCA) a par ailleurs indiqué qu'elle avait convoqué une réunion ce mardi avec les principaux gérants britanniques pour discuter des conséquences du Brexit pour l'industrie.