Un mouvement inédit de consolidation des plateformes à destination des CGPI

Par Philippe Parguey, directeur général en charge du développement chez Nortia (groupe DLPK)
La digitalisation et l’accentuation de la contrainte réglementaire poussent à la hausse les coûts d’utilisation des plateformes destinées aux CGPI. Celles-ci ont commencé à engager un mouvement de consolidation en 2018, si fulgurant qu’il devrait s’achever dès 2019.

Les plateformes à destination des CGPI (conseillers en gestion de patrimoine indépendants) connaissent une vague inédite de rapprochements. Une tendance rendue inéluctable, au cours des derniers mois, par l’explosion des coûts. L’augmentation grandissante des contraintes réglementaires (Mif2, DDA, etc.) et la nécessaire industrialisation des process à l’heure de la digitalisation en sont les principales causes. Certains assureurs qui « traitent » en direct avec les CGPI envisagent peu à peu d’abandonner cette activité estimée trop coûteuse.

Dans ce contexte, de nombreux CGPI peuvent se sentir abandonnés par les changements de stratégie des grandes compagnies d’assurance qui préfèrent réallouer leurs ressources vers d’autres segments de distribution comme les banques privées ou leur réseau propre. Quant aux plateformes qui n’auraient pas su prendre le virage de la rationalisation des coûts par le développement de la digitalisation, elles se retrouvent dans une situation difficile. Certains acteurs se mettent même en « run off » (liquidation des portefeuilles de contrats d’assurance). Par conséquent, ce marché est actuellement à la croisée des chemins.

Simplifier et générer davantage de business pour les CGPI

D’autres acteurs ont choisi la voie de la concentration : nous jugeons en effet que l’atteinte d’une taille critique est nécessaire pour continuer à innover et rentabiliser les investissements. Ces mouvements de consolidation, que l’on observe par ailleurs sur le marché, se sont accélérés ces derniers mois, dessinant un nouveau paysage pour 2019. Il existe actuellement une fenêtre de tir dans ce mouvement général de concentration mais celle-ci devrait se refermer rapidement. Dans ce contexte, les plateformes qui concourent à jouer le rôle de consolidateur doivent être en mesure de proposer, le plus rapidement possible, une offre complète et diversifiée à destination des CGPI. Après l’assurance vie et les comptes-titres, nous avons ainsi décidé d’ajouter une corde à notre arc. Grâce à l’acquisition d’Aprep Diffusion, nous allons, en effet, pouvoir compléter notre offre avec des solutions simples et performantes en matière de protection patrimoniale.

Rendu inéluctable par l’augmentation des coûts et l’accentuation de la contrainte réglementaire, ce mouvement de consolidation doit avoir pour objectif de faciliter le travail des CGPI au quotidien. L’investissement dans les technologies en est la condition indispensable. Ces investissements ne permettent pas seulement de maintenir son avance technologique sur la concurrence mais de continuer à apporter aux clients le meilleur service possible. Cet objectif ne doit jamais être perdu de vue.