Entreprises familiales

De l’intérêt du Family Office pour les DAF

L’actionnariat d’une société familiale peut-être constitué d’héritiers distants du fondateur d’une ou plusieurs générations Dans ce cas, la direction financière impose la maîtrise de sujets très différents qui vont de la finance d’entreprise à l’optimisation fiscale du patrimoine
Marie Saltiel, associée et responsable du Family Office d'Amplegest

Au fur et à mesure que l’entreprise et la famille grandissent, leurs enjeux deviennent difficiles à maîtriser dans leur totalité. Sauf à être doué d’ubiquité, le directeur financier se doit de déléguer la supervision du patrimoine familial à un Family Office. En limitant ainsi les risques inhérents à la dualité de cette mission, il en va à la fois de l’intérêt du directeur financier, comme de celui de chacun des membres de la famille.