Intégrer les nouvelles technologies, un passage obligé pour les conseillers financiers

Il apparaît que 27 % des investisseurs particuliers européens à moyens et hauts revenus ont déjà changé de conseillers financiers afin d’accéder à de nouveaux outils numériques, selon une étude d’Accenture s’appuyant sur une enquête menée auprès de 1 200 investisseurs.

On apprend également dans ce document (accessible ici au format PDF) que les nouvelles technologies les plus appréciées par les investisseurs français sont, à 64 %, celles qui leur permettent de réduire leurs frais de transaction et leurs honoraires et à 40 % celles leur permettant d'accéder plus facilement à leurs comptes ou d'entrer plus aisément en contact avec leurs conseillers.

Fichiers: