L'AFG condamne l'intrusion dans les locaux de BlackRock

Dans un communiqué paru ce mardi 11 février, l’AFG a fermement condamné fermement l’intrusion violente dans l’immeuble de bureaux hébergeant l’un de ses membres, Blackrock France, le lundi 10 février.  « Les intimidations physiques et verbales à l’égard des personnes et la dégradation des locaux sont inadmissibles et nous assurons son personnel de tout notre soutien », a indiqué l’association.

L’Agefi Quotidien précisait lundi soir sur son site que différents symboles anarchistes étaient visibles sur les murs et la moquette de l'entreprise. Le média rapporte également que les manifestants scandaient « BlackRock assassin » et sont sortis de l'immeuble en chantant « Anticapitaliste hahaha ». L'action a été revendiquée sur Twitter notamment par PeupleRevolte et Youth For Climate (les jeunes pour le climat). Ils avaient d'abord appelé à une action coup de poing contre un centre commercial à la Défense. Dans un communiqué, ils écrivent que « ceci n’est que la première action d’une série pour mettre hors service ce qui exploite les humains et le vivant ».

Aucun des salariés de BlackRock n'a apparemment été agressé physiquement. Dix-sept personnes, dont quatre mineurs, ont été interpellées pour participation à une manifestation non déclarée, dégradation et violences volontaires commises à l'encontre de la responsable de la sécurité du site, selon une source policière citée par l'AFP.