Sociétés de gestion

Une nouvelle ère pour les gérants communicants

Aujourd’hui, être un bon gérant ne suffit généralement pas à attirer et fidéliser les investisseurs
Il faut savoir parler à ses clients, même si l’importance de l’historique de performance ne doit pas être négligée
Fotolia

Ce sont les « stars » de la gestion française. Des personnalités comme Edouard Carmignac, le fondateur emblématique de Carmignac Gestion, Didier Le Menestrel de Financière de l’Echiquier, Jean-Charles Mériaux de DNCA, ou encore Marc Renaud de Mandarine Gestion, peuvent sur leur seul nom faire se déplacer une assemblée entière de conseillers en gestion de patrimoine pour les écouter. Et cette liste n’est pas exhaustive. De nombreux gestionnaires incarnent aujourd’hui les produits qu’ils distribuent. Difficile, par exemple, de dissocier Romain Burnand des fonds qu’il gère chez Monéta.