Un colloque sur la fin de vie du majeur protégé

De l’hospitalisation au règlement de la succession, quelles difficultés la personne fragilisée rencontre-t-elle à la fin de sa vie
L’aspect patrimonial, médical et sociologique sera étudié le 10 avril prochain lors d’un colloque du cabinet La Curatélaire
Olivier Chomono, directeur associé, La Curatélaire
Olivier Chomono, directeur associé, La Curatélaire

L’Agefi Actifs. - En tant que conseiller en gestion de patrimoine, pourquoi organisez-vous un colloque sur la fin de vie des majeurs protégés ?

Olivier Chomono. - La Curatélaire (1) est un cabinet de conseil associatif consacré à la protection du patrimoine de la personne vulnérable. Parmi les personnes fragilisées par le grand âge, la maladie ou le handicap, les majeurs en tutelle ou en curatelle représentent en  France une population de près de 900.000 individus.