Premium se lance dans la gestion de patrimoine

Le groupe va racheter six cabinets de CGP et ambitionne d'atteindre les 10 milliards d'encours d'ici à 2025.
Olivier Farouz, président du groupe Premium

Premium a encore frappé ! Le groupe vient d’annoncer ce jeudi 9 septembre la signature de 6 LOI (lettres d’intention) avec des conseillers en gestion de patrimoine et gestion de fortune, en vue de leurs acquisitions. Un peu plus de deux mois après l’annonce du rachat de Ferri Gestion et comme son président l’avait annoncé à l’Agefi au printemps dernier, la société réalise donc un deuxième gros coup en 2021. Comme pour les précédentes acquisitions, l’ensemble du personnel des six nouvelles entreprises sera intégré sans suppression de poste, portant ses effectifs à plus de 850 collaborateurs et mandataires indépendants.

Ces opérations permettront de créer un nouveau département au sein du groupe : les CGP. Il constituera la troisième activité principale du groupe, après le courtage d’assurance et la gestion d’actifs.

« Ces nouveaux rapprochements constituent à nouveau une avancée majeure dans la stratégie de développement du groupe Premium, se réjouit Olivier Farouz, son président cité dans un communiqué (…) Ils nous offrent une fois encore l’opportunité de propulser les actifs de notre groupe ; ceux-ci devraient dépasser ainsi les 5,5 milliards d’euros sous gestion. Ces nouvelles acquisitions nous permettront également d’équilibrer nos activités principales : le courtage de produits retraite et assurance vie, la gestion d’actifs et désormais la gestion de patrimoine avec ce nouveau département CGP qui devrait représenter à terme un tiers du chiffre d’affaires. »

Pour rappel, Premium est soutenu par la société d’investissement Eurazeo qui détient 51 % du capital depuis début juin 2021. Actuellement, le groupe compte plus de 3 milliards d’euros sous gestion et a pour objectif d’atteindre les 10 milliards d’ici à 2025. « Après un 1er semestre 2021 particulièrement dynamique, Premium prévoit cette année une croissance normative de l’ordre de plus de 40% », peut-on lire dans le communiqué. Le chiffre d’affaires du groupe était de 66,7 millions d’euros en 2020, en croissance depuis plusieurs années.