Patrice Courty quitte Moneta AM

Laurence Marchal
Patrice Courty était arrivé chez Moneta il y a 17 ans, très peu de temps après la création de la boutique de gestion par Romain Burnand, président de la société.

Moneta Asset Management perd l’un de ses deux visages. Patrice Courty, co-dirigeant et associé de la société de gestion indépendante française, s’en va. Il abandonne son mandat de directeur général et son rôle de gérant. Il a aussi vendu ses parts de la société à Moneta.

Patrice Courty était arrivé chez Moneta il y a 17 ans, très peu de temps après la création de la boutique de gestion par Romain Burnand, président de la société, et un autre associé en 2003 (resté peu de temps). Il y gérait le fonds Moneta Long Short, l’un des trois seuls fonds de la société de gestion, dont les encours s’établissaient à un peu plus de 400 millions d’euros sur les plus de 3 milliards d’euros gérés par la société à fin novembre. Patrice Courty incarnait surtout le pôle « long short » de la société qui était bâtie sur deux piliers : la gestion long only, représentée par Romain Burnand, avec le fonds phare Moneta Multi Caps (2,5 milliards d’euros), et la gestion long short.

Moneta AM explique ce départ par des « convenances personnelles », selon un communiqué. D’après des sources proches de la société, les relations entre Romain Burnand et Patrice Courty s'étaient dégradées depuis des mois. Cela aurait conduit au départ d’autres personnes au sein de la société de gestion, notamment du côté du pôle « long short ». C’est notamment le cas de Maxime Bouquet qui était analyste long-short de Moneta depuis 2014 et a quitté la société durant l’été. Interrogée à ce sujet par NewsManagers, Moneta AM n’a pas souhaité faire de commentaire et a indiqué que les autres départs n’étaient pas liés à celui de Patrice Courty. Un porte-parole a plutôt souligné la « nature positive » des changements, avec à la clé un « renouvellement générationnel ».

Les deux pôles de gestion sont fusionnés

Après le départ de Patrice Courty, Andrzej Kawalec est en effet nommé nouveau directeur général de Moneta Asset Management. Agé de 48 ans, l'intéressé travaille au sein de la boutique française depuis 15 ans. Il était analyste-gérant dans l’équipe de Romain Burnand, un poste qu’il continuera d’occuper. Le nouveau dirigeant détient environ 3 % du capital de Moneta, sachant qu'environ 90 % sont aux mains de Romain Burnand, toujours président. Le reste du capital appartient au salariés.

La gestion du fonds Moneta Long Short est quant à elle confiée à Grégoire Uettwiller, nommé gérant, avec Romain Burnand qui en assurera la cogestion et les douze autres membres de l’équipe de gestion. Grégoire Uetwiller avait rejoint l’équipe de gestion des fonds Moneta Micro Entreprises et Moneta Multi Caps en 2012 en tant qu’analyse financier. Il avait été promu analyste-gérant en 2016.  

Les deux pôles de gestion qui faisaient jusqu’à présent la spécificité de Moneta AM sont d’ailleurs réunis en un seul dirigé par Romain Burnand.

Un porte-parole de Moneta AM assure que ces changements sont « bien perçus » par les clients et traduisent « une forme de continuité ». Selon lui, la société est « en ordre de marche » et fourmille de projets qui seront annoncés dès l’an prochain.