MetLife France déploie sa stratégie auprès des CGP

MetLife France a annoncé dans un communiqué poursuivre sa stratégie de diversification avec une solution de prévoyance pour les indépendants

MetLife France, spécialiste de la prévoyance individuelle, déclare poursuivre sa stratégie de diversification avec une solution de prévoyance complète et adaptable pour les indépendants, et met en place un plan de développement auprès des Conseillers en Gestion de Patrimoine (CGP). Cette stratégie s’est illustrée par la mise en œuvre de formations dédiées, le rapprochement auprès des associations de CIF ou encore la mise à disposition d’outils de vente adaptés.

En septembre 2018, une première étape avait été franchie avec le lancement de Super Novaterm Prévoyance, pour protéger le revenu, l’activité et la famille des indépendants. Face au constat de professionnels encore mal équipés à ce jour en matière de Prévoyance, MetLife propose un panel complet de garanties répondant aux besoins des indépendants, qu’ils soient professions libérales, gérants majoritaires d’entreprise, artisans, commerçants. Cette solution est portée par son réseau commercial de 50 inspecteurs, répartis sur toute la France, qui fournit expertise, aide et conseil aux intermédiaires d’assurance tels que les CGP. Vincent Tholance, lui-même ancien CGP, qui a récemment rejoint les équipes commerciales de MetLife France, pourra apporter son expertise pour accompagner au mieux ces professionnels.

MetLife apporte une solution de prévoyance pour compléter la gamme des Conseillers en Gestion de Patrimoine. « Cette offre répond pleinement à l’obligation réglementaire qui pèse sur les CGP : en tant qu’intermédiaires d’assurance, ceux-ci ont une obligation de devoir de conseil, devoir encore renforcé par la nouvelle Directive DDA. Cette exigence implique une analyse de la situation patrimoniale et fiscale des assurés et une recommandation globale répondant à leurs besoins avec un ensemble de solutions, dont la prévoyance ; les indépendants et dirigeants d’entreprises assurant plus volontiers leurs biens matériels en occultant souvent les aspects humains (IJ – Invalidité – Décès etc…) », précise MelLife. En outre, la société estime que la prévoyance représente aujourd’hui levier de croissance pour les CGP, plutôt centrés sur l’épargne, et leur permet de fait de se diversifier et d’augmenter leur chiffre d’affaires en apportant un réel service à leurs clients.

Afin de montrer l’intérêt de la Prévoyance aux CGP et de séduire cette cible, MetLife France déploie des moyens importants pour les aider à commercialiser cette solution auprès de leurs clients. La Prévoyance nécessite en effet un réel acte de vente, qui commence nécessairement par la prise de conscience des indépendants de leurs besoins en termes d’incapacité, d’invalidité ou de décès, garanties souvent peu ou mal couvertes par leurs Régimes Obligatoires. Pour cela, plusieurs outils et services ont été mis en place :

  • Le réseau de 50 inspecteurs : Depuis 2 ans, afin de connaitre au mieux le métier et les besoins des CGP, les inspecteurs de MetLife France ont suivi la formation obligatoire délivrée aux CIF.
  • Le rapprochement avec les associations de CIF, grâce à une présence aux salons de l’ANACOFI et de la CNCGP.
  • La participation au 1er salon BFM Business Patrimoine qui se tiendra le 6 décembre prochain.
  • Des formations sur le terrain organisées par MetLife ainsi que la participation aux formations de l’ANACOFI en régions.
  • Des tutoriels sur le thème « Devoir de conseil et Prévoyance » bientôt mis à disposition pour les CGP.
  • Et enfin, le recrutement de Vincent Tholance, lui-même ancien CGP, qui aura pour mission de développer ce nouveau marché et permettra d’intensifier en 2019 la présence et la pertinence de MetLife France sur la cible des Conseillers en Gestion de Patrimoine.

« Le lancement de la solution Super Novaterm Prévoyance a nécessité une évolution importante au sein de MetLife, et plus particulièrement de la Direction Commerciale. Nous abordons en effet un nouveau segment : la Prévoyance des indépendants, que nous souhaitons commercialiser notamment auprès d’une nouvelle cible que sont les CGP. Nous nous sommes donc formés et professionnalisés sur ces différents aspects. Nous avons de grandes ambitions pour Super Novaterm Prévoyance, notre objectif étant d’atteindre 30 % du chiffre d’affaires en Prévoyance en 2020 (15% à ce jour) et le cap de 5000 partenaires ou apporteurs actifs sur l’année (contre 4000 aujourd’hui) », indique Rénald Lair, Directeur Commercial Exécutif de MetLife France.