Marché des services juridiques : le barreau de Paris crée un laboratoire d’idées

Réfléchir à l’avenir du marché des services juridiques. L’Incubateur du barreau de Paris est né d’une initiative lancée en 2012 par de jeunes avocats pendant la campagne électorale des bâtonniers de Paris. Le projet, baptisé à l’origine « Caravane », avait pour objectif d’impliquer le plus grand nombre de jeunes avocats sur des sujets d’avenir de la profession, ce qui a été réalisé au travers de dizaine de réunions réunissant plus de 300 jeunes avocats. Les bâtonniers de Paris, Pierre-Olivier et Laurent Martinet ont souhaité poursuivre cette initiative inédite en créant l’incubateur du barreau de Paris, « la première structure européenne dédiée à l'innovation juridique avec pour objectif de réfléchir à l'avenir du marché des services juridiques et de repérer et accompagner les initiatives innovantes », indique le communiqué de presse du barreau de Paris.

L’idée étant de :

• récompenser les projets les plus innovants portés par des avocats et d'autres acteurs au service de la profession : dépôt des candidatures online, remise de Prix de l'Innovation cofinancés par des sponsors, accompagnement des lauréats par une équipe d'avocats, entrepreneurs, économistes et professeurs de droit, partenariats de développement des projets - L'innovation entre vos mains.
• accompagner la réforme des règles gouvernant la profession pour permettre aux avocats d'être plus compétitifs en créant de nouveaux services juridiques - Un Think Tank et une nouvelle force de lobbying.

L'incubateur est porté par trois avocats parisiens, Lise Damelet, Adrien Perrot et Alexandra Uhel ainsi que par Frédéric Pelouze, ancien avocat et fondateur d'Alter Litigation - Il est rattaché au Barreau Entrepreneurial sous la responsabilité de Delphine Pujos, avocat, membre du Conseil de l'Ordre.
 

Un think thank ouvert à tous. Sur le site internet de l’incubateur www.incubateur-barreaudeparis.com les initiateurs témoignent : « Conscient que le marché des services va connaître un bouleversement sans précédent dans les années à venir, le barreau de Paris souhaite préparer notre profession au changement.

Pour y parvenir, nous avons créé un Laboratoire d’idées, qui n’est pas un think tank fermé mais une véritable cellule ouverte à tous dont la vocation est  d’analyser et synthétiser l’état du marché français et les discussions déjà menées tant au niveau des instances nationales qu’européennes (CNB, CCBE, etc.), identifier les obstacles légaux, réglementaires et fiscaux actuels au développement de l’activité des avocats, mettre en perspective le marché français avec les évolutions constatées à l’étranger (notamment sur les marchés anglo-saxons en particulier) et formuler des propositions concrètes de réforme.

A cette fin, l’Incubateur organise dans l’année deux conférences participatives autour de sujets innovants (ouverture du capital des cabinets d’avocat, investissement dans des activités commerciales, développement international des cabinets français, interdisciplinarité, etc.).

Ces conférences réunissent des intervenants français et étrangers, avocats, juristes, chefs d’entreprises, associations de consommateurs, professeurs, économistes et doctorants ».

 

Communiqué 8 juillet 2014, barreau de Paris