Loi Macron : tensions palpables entre avocats et experts-comptables

La semaine dernière, les députés ont voté la possibilité pour les experts-comptables d’effectuer les travaux et études d’ordre social et fiscal sans qu’aucune prestation comptable ne soit délivrée en amont. Emmanuel Macron souhaite sécuriser une pratique existante. Les avocats dénoncent avec force le déplacement de la frontière entre leur profession et celle des experts-comptables
Fotolia

Les avocats sont inquiets. En témoigne deux communiqués de presse du 6 février dernier, l’un du Conseil national des barreaux (CNB), l’autre des Avocats Conseils d’entreprise (ACE). Ces communications ont été prises à la suite de l’adoption de l’article 20 bis du projet de loi Macron le 4 février dernier qui prévoit de clarifier les activités des experts-comptables.