Les conquêtes à l’international malmenées par la crise

Eldorado de ces dix dernières années, les pays émergents n’ont pas constitué le relais de croissance espéré par les banques de détail - Achetés parfois au prix fort, les réseaux d’agences à l’international tardent à tenir leurs promesses : le retour sur investissement est plus qu’incertain.

Considéré comme la stratégie gagnante des années 2000, le développement de réseaux bancaires à l’international dans les pays émergents avait pour objectif d’offrir des relais de croissance à des banques françaises matures sur leur marché domestique. Mais la crise est passée par là et la contribution de ces acquisitions au produit net bancaire (PNB) ne semble plus aussi évidente.