En ce moment sur l'Agefi Actifs

Les bonus des banquiers progressent encore outre-Manche

Les bonus des banquiers progressent encore outre-Manche

Selon une étude, les bonus dans la finance britannique ont augmenté deux fois plus vite que dans le reste de l’économie l’an dernier.

Alors que les politiques maintiennent la pression sur les bonus, les banquiers britanniques continuent à percevoir des rémunérations variables très au-dessus des autres secteurs de l'économie. Dans une étude annuelle publiée en fin de semaine dernière, l'office national de la statistique britannique, l'ONS, a indiqué que le montant total des bonus avait progressé de 4,9% en un an à 40,5 milliards de livres entre mai 2013 et avril 2014, tous secteurs économiques confondus.

La banque et l'assurance continuent de dominer les autres secteurs d'activité: au total, 14,4 milliards de livres ont été distribués sur cette période dans ce secteur (+2,9%), qui représente moins de 4% de l'ensemble des salariés outre-Manche mais plus du tiers des bonus. En moyenne, les professionnels de la finance ont perçu entre mai 2013 et avril 2014 un bonus de 13.300 livres (16.759 euros), en augmentation de 700 livres sur une année (+5,5%). Soit un rythme de croissance deux fois plus important que dans le reste de l'économie où le bonus moyen par employé a progressé à hauteur de 2,6% pour atteindre... 1.500 livres (1.890 euros).

En revanche, la ventilation entre bonus et salaires dans la finance n'a guère varié d'une année sur l'autre: au total, les bonus ont représenté 24,2% de la rémunération globale, soit légèrement plus que l'année précédente (23,6%), mais très en dessous du pic atteint en 2007 où le bonus représentait 33,9% du total des émoluments.

La publication de cette étude intervient alors même que la question des bonus des banquiers continue d'occuper le terrain politique et réglementaire au Royaume-Uni. En février, Barclays avait choqué en dévoilant une augmentation à hauteur de 10% de l'enveloppe des bonus en 2013 dans un contexte de forte réduction des profits. Pour décourager des prises de risque exagérées, l'Autorité de régulation prudentielle (PRA), émanation de la Banque d'Angleterre, et la FCA, l'autorité financière, ont proposé fin juillet de reporter d'au moins sept ans le paiement des bonus pour les managers seniors des banques avec un premier versement prévu trois ans après. Un délai plus strict que la règle européenne.

Mais dans le même temps, Londres a cherché ces derniers mois à défendre la compétitivité de son industrie financière: le gouvernement avait ainsi porté la directive européenne sur le plafonnement des bonus devant la Cour européenne de justice il y a tout juste un an. Le recours a été rejeté en avril.

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 16h24
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus