Patrimonia 2016

Les associations de CGP sur tous les fronts

A l’occasion de Patrimonia, les associations de CGP reviennent sur les dossiers chauds de la profession

Dans l’effervescence de la 23édition de la convention Patrimonia, les sujets de discussion ne vont pas manquer. Il est vrai que la profession des conseillers en gestion de patrimoine fait face à une multitude de défis. La réglementation est le premier d’entre eux par ordre d’importance, tant celle-ci paraît imposante en responsabilité et en charge – pour ne pas dire lourdeur – dans l’activité des CGP. Mais ce n’est pas le seul challenge de la profession. Il faut compter sur la concurrence, qu’elle soit traditionnelle comme celle des banques privées, ou nouvelle avec l’arrivée des fintechs. Il y a également du nouveau cette année du côté des produits d’épargne, et notamment de l’Eurocroissance et du transfert d’épargne possible avec les fonds en euros. Il y a enfin l’avenir de la profession et son évolution... Pour détailler l’ensemble de ces points, L’Agefi Actifs a interrogé les associations présentes à Patrimonia qui se chargent de faire entendre la voix des CGP en menant d’importantes opérations de lobbying auprès des autorités compétentes ou en dialoguant régulièrement avec les pouvoirs publics. Elles nous exposent leur point de vue avec, à la clé, de précieux enseignements...