L'épargne salariale, motif de saisine en hausse pour le médiateur de l'AMF

Le médiateur de l'Autorité des marchés financiers a publié son rapport pour 2017. Deux sujets s'en détachent : trading spéculatif, mais aussi épargne salariale.

L'an dernier, les réclamations auprès du médiateur de l'Autorité des marchés financiers (AMF) sont restées dominées par les deux sujets-phares des dernières années : le trading spéculatif et l'épargne salariale, indique le médiateur dans son rapport annuel 2017, publié ce 12 avril. Les dossiers d'épargne salariale ont ainsi progressé l'an dernier, passant à 211 contre 186 en 2016. . Les cas de déblocage anticipé (22 % des dossiers) et de difficultés d'affectation (19 %) sont les problématiques les plus fréquentes.