Le retour du client au centre de la communication

La crise financière a fortement ébranlé la réputation d’un secteur bancaire, qui, bien que déjà jugé sévèrement à l’égard de ses intérêts capitalistiques, n’avait jusqu’alors jamais été discrédité et inquiété sur sa solidité et son existence - Après s’être quelque peu endormies sur leurs acquis, les banques font un retour remarqué sur la scène médiatique en recentrant leur positionnement vers la relation client pour restaurer un climat de confiance.

Sur les blogs, dans la presse, à la télévision, on a tout lu, tout entendu depuis quatre ans autour de la crise. On a reçu des explications ultra-techniques, écouté des informations approximatives, entendu des commentaires alarmants puis rassurants, croisé des individus sidérés, découvert des visionnaires après coup, répété des vérités et des contrevérités. Les banques, en fait, ont souvent été en première ligne et l’effet a été dévastateur pour ces paquebots retenus au cœur de la tempête.