Conseil haut de gamme

Le family office cherche à se structurer

Métier encore méconnu en France, le " family office " accélère les initiatives pour marquer son identité autour de l'Affo
Une association qui favorise les repères communs et entend les diffuser face au potentiel de clientèle en régions
Pierre Chiquelin, Jérôme Barré, François Mollat du Jourdin et Jean-Bernard DuDouit

L’Agefi Actifs. - Quel est le sens des campagnes de notoriété réalisées par l’Association française du family office (Affo), encore récemment en 2014 ?

François Mollat du Jourdin. - Cela fait plusieurs années que l’Affo cherche à mieux communiquer sur son action en faveur de la structuration d’un métier. Ce travail, il faut le faire connaître auprès de l’ensemble des professionnels du family office, des autres métiers de la gestion de fortune et des familles. C’est important pour la reconnaissance du métier.