Le décès de Benjamin de Rothschild ne remet pas en question la gouvernance de la banque

Olivier Pinaud
Mort brusquement vendredi, l'héritier d'Edmond avait confié la direction à son épouse Ariane. Cette dernière est appelée à prendre la présidence de la holding faîtière.
Baron Benjamin de Rothschild (Crédit photo : Yvan Zedda Gitana SA)

Benjamin de Rothschild est décédé d’une crise cardiaque intervenue à son domicile de Pregny (Suisse), dans l’après-midi du vendredi 15 janvier, a annoncé samedi matin le groupe Edmond de Rothschild dans un communiqué.

Agé de 57 ans et unique héritier de son père Edmond, Benjamin de Rothschild est le descendant de la branche dite de Paris de la famille Rothschild. Son cousin Alexandre de Rothschild, fils de David de Rothschild, dirige de son côté les activités de la branche familiale britannique, propriétaire de la banque Rothschild & Cie. Après plusieurs années de bagarre judiciaire sur l’emploi du nom Rothschild, les deux branches familiales se sont réconciliées en 2018.

Contrôle familial

Benjamin de Rothschild avait pris la direction de la Compagnie Financière Edmond de Rothschild après la mort de son père Edmond de Rothschild en 1997. Sa femme Ariane de Rothschild a rejoint la banque familiale en 2008, pour en prendre la direction opérationnelle en 2015. Une nomination qui n’avait pas manqué d’étonner à l’époque.

Le décès brutal de Benjamin de Rothschild n’aura pas de conséquence sur la gouvernance du groupe bancaire. Benjamin n’était pas impliqué dans la gestion au quotidien d’Edmond de Rothschild. Le conseil d’administration est présidé par sa femme Ariane et la direction générale est assurée par Vincent Taupin.

En revanche, Ariane est appelée à prendre la présidence de la société faîtière, Edmond de Rothschild Holding SA, à la place de son mari défunt. A ce poste, Benjamin surveillait les grandes orientations stratégiques du groupe.

La totalité du capital d’Edmond de Rothschild Holding est contrôlée directement ou indirectement par des membres de la famille Rothschild et des employés du groupe. Nadine de Rothschild, la mère de Benjamin, détient 16,90% du capital (6,77% des voix). Benjamin de Rothschild en détenait 65,94% (89,84% des voix), selon le dernier rapport annuel d’Edmond de Rothschild Suisse, ancienne société cotée du groupe familial, retirée de la cote en 2019. Benjamin est père de quatre filles, dont l’aînée, Noémie, est âgée de 25 ans.