L'AMF va veiller à ce que les robo-advisors ne comportent pas de biais

Le président de l'institution Gérard Rameix s'interroge sur les risques qu'entraîne l'émergence du conseil automatisé.

Le colloque annuel du Conseil scientifique de l'AMF qui s'est tenu lundi 20 juin sur le thème «L'éducation financière à l'ère du digital», en partenariat avec Paris School of Economics, avait pour objectif à la fois d'estimer l'impact des connaissances des épargnants sur les décisions financières, d'évaluer l'efficacité des programmes d'éducation financière, mais également d'étudier l'évolution des comportements financiers des épargnants en lien avec les nouvelles technologiques, les opportunités nouvelles que ces dernières représentent pour les investisseurs et les risques.