L'AMF met à l'index le reporting de la Société Générale

L’autorité requiert 2 millions d’euros pour des manquements constatés entre 2008 et 2010, à l’initiative même de la banque.

Le collège de l'Autorité des marchés financiers (AMF) a requis vendredi une amende de 2 millions d'euros contre la Société Générale pour non-respect de son obligation de déclaration d'opérations boursières, défaut d'exhaustivité et défaut de procédure de contrôle dans le reporting direct des transactions (RDT), entre 2008 et 2010. Sur 157 millions de transactions contrôlées au cours de cette période, le collège de l'AMF estime que 61 millions n'ont pas fait l'objet de déclarations, tandis que 27 millions l'ont été de manière erronée.