L’ACPR fait marche arrière sur l’honorabilité d’un courtier

La commission des sanctions de l’ACPR a mis hors de cause un courtier qui a fait l’objet d’une interdiction d’exercer en 2014

L’Autorité de contrôle s’est récemment prononcée sur le cas de Mme Meneses qui a exercé en son nom propre, depuis le 2 mai 2009, une activité de courtage en assurances.

Elle était à ce titre inscrite au registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (ORIAS).

Elle avait conclu plusieurs partenariats avec des courtiers grossistes pour le compte desquels elle distribuait essentiellement des contrats d’assurance automobile.