La CNCEF et ses associations affiliées détaillent leurs orientations pour 2019

Lors de leur assemblée générale mercredi 3 avril, la Chambre Nationale des Conseils-Experts Financiers (CNCEF) et ses associations affiliées la CNCIF, CNCIOB et CNCEIP ont rappelé leurs grandes orientations et enjeux pour 2019. Parmi celles-ci figurent naturellement le positionnement de la CNCEF pour faire partie des futures associations désignées par le Trésor pour accueillir et représenter via la future CNCIAS (Chambre Nationale des Conseils Intermédiaires en Assurances) - cf Newsletter du 02/04/19). En outre, la Chambre Nationale des Conseillers en Investissements Financiers (CNCIF), présidée par Stéphane Fantuz entend s’investir sur le dossier de la retraite, précise un communiqué qui indique que dans le cadre des orientations de la réforme proposées par le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye au premier semestre 2019, la CNCIF fera part de ses attendus. Avec l’ANACOFI et La Compagnie des CGPI, la CNCIF a aussi réaffirmé sa volonté de promouvoir le métier de Conseiller en Gestion de Patrimoine (CGP) en direction des épargnants particuliers et professionnels.

De son côté, la Chambre Nationale des Conseils Intermédiaires en Opérations de Banque (CNCIOB) présidée par Christelle Molin-Mabille a fait part de l’évolution de son conseil d’administration désormais composé de professionnels représentant chaque secteur d’activité des IOBSP  (crédit immobilier particuliers, crédit immobilier professionnels, services de paiement, rachat de crédit). La chambre se positionne par ailleurs dans le cadre de l’auto-régulation des IOB dont l’adhésion à une association professionnelle agréée par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) sera obligatoire à compter du 1er janvier 2021.

Enfin, la Chambre Nationale des Conseils-Experts en Immobilier Patrimonial (CNCEIP) présidée par Didier Kling a annoncé qu’elle suivra le décret visant le plafonnement de la rémunération et des honoraires des intermédiaires concernés, ainsi que les effets de la loi ELAN. Elle va par ailleurs engager une réflexion pour promouvoir le statut de bailleur privé et permettre aux investisseurs de ne plus subir de disparité fiscale. La CNCEIP compte également s’intéresser à la loi Denormandie qui permet une extension du dispositif Pinel aux acquisitions de logements anciens en centre-ville et faisant l’objet de travaux de rénovation, indique le communiqué.