La chancellerie apporte son soutien aux legaltech

D’abord perçues comme des ennemies, les legaltech sont désormais considérées comme des partenaires
Deux événements récents, le Village de la legaltech et le VendômeTech, témoignent de ce renversement de tendance

Début 2016, L’Agefi Actifs se faisait l’écho de ce mouvement croissant que représente la création en France de jeunes entreprises innovantes dans le domaine du droit – les legaltech –, des start-up du droit fondées pour la plupart par des non-juristes (lire L’Agefi Actifs n°669, p.20). La défiance envers ces legaltech a laissé place à la collaboration.