La cession-transmission, une cause nationale

Les ventes en fin d’activité professionnelle concentrent l’essentiel des difficultés et devraient attirer l’attention du législateur
En donnant une plus grande visibilité à ces transmissions, elles bénéficieraient de plus d’attention de la part de repreneurs

L’étude que nous menons chaque année depuis 2011 montre que la cession-transmission des PME-ETI n’est pas prioritairement liée à l’âge. La majorité des opérations concerne d’ailleurs des entreprises dont le dirigeant a moins de 55 ans. Pour autant, ce sont les ventes en fin d’activité professionnelle qui concentrent l’essentiel des difficultés et devraient attirer l’attention du législateur. En effet, au-delà de 60 ans, l’écart entre intentions et réalisations de cessions est extrêmement important, avec un enjeu de perte de compétitivité et de potentiel de croissance.