En ce moment sur l'Agefi Actifs

Eres voit grand

Epargne salariale

Eres voit  grand
Olivier de Fontenay, associé fondateur, Eres

Le secteur de l’épargne salariale en France représente une manne de 117 milliards d’euros

Eres entend bénéficier de ce créneau très porteur en développant son réseau de partenariats

L’entrée de Parquest Capital au capital d’Eres ne pouvait donner meilleur signal. Le potentiel de développement du premier acteur indépendant de l’épargne salariale, de la retraite et de l’actionnariat salarié est suffisamment séduisant pour qu’une société de capital-investissement souhaite, elle aussi, en bénéficier. Il est vrai qu’Eres, dont Olivier de Fontenay est l’un des associés fondateurs, évolue sur un segment porteur : celui de l’épargne salariale et de la retraite en France, qui représente un marché de 117 milliards d’euros.

Olivier de Fontenay, associé fondateur, Eres

Un accompagnement personnalisé.

Forte du 1,5 milliard d’euros qu’elle gère en s’appuyant sur un réseau de 1.700 conseillers en gestion de patrimoine indépendants, de courtiers et d’experts-comptables, Eres entend donc jouer un rôle important. Pour justifier son optimisme sur le potentiel de son entreprise, Olivier de Fontenay constate que « le problème des réseaux traditionnels réside surtout dans le manque de formation des acteurs, assez peu sensibilisés à la question de l’épargne salariale ».

Par ailleurs, il ressort que les besoins en matière de pédagogie financière sont réels chez les épargnants – dont un grand nombre a des difficultés à se projeter dans la gestion de son épargne. Olivier de Fontenay regrette que les salariés restent massivement investis sur des fonds monétaires dont les rendements sont négatifs, a fortiori pour des produits d’épargne à court terme. La promotion de la gestion pilotée – désormais mode de gestion par défaut du Plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco) – « offre une véritable clé d’entrée aux conseillers en investissements financiers (CIF) qui peuvent reprendre la main sur la gestion des plans d’épargne », souligne Olivier de Fontenay. Ils ont l’occasion d’apporter un conseil à forte valeur ajoutée en proposant différentes solutions de gestion à leurs clients. Certains changements de cap législatif sont des opportunités de marché pour les professionnels du patrimoine, comme en témoigne le rebond technique qu’a connu le PEE entre 2015 et 2016, conséquence de la loi Macron (loi n°2015-990 du 6 août 2015).

L’affectation automatique de l’intéressement sur un plan d’épargne d’entreprise (PEE) « a représenté environ 30 % de flux supplémentaires sur 2016 », souligne Olivier de Fontenay. Dans ce cadre, Eres propose aux professionnels de son réseau un service de formation et ainsi qu’un soutien commercial et technique. Pour aider ses partenaires à pénétrer le marché de l’épargne salariale, la société leur destine des produits différenciant, comme le PEI/Perco-i Eres Patrimoine, dont les frais de gestion et les droits d’entrée peuvent être pris en charge par l’entreprise, ce qui offre un rendement d’autant plus important. Ce produit représente à 5 % à 10 % des affaires nouvelles d’Eres.

Une collecte soutenue pour Eres.

Si les derniers chiffres de l’épargne salariale ont fait état d’un net trou d’air entre 2008 et 2015, Eres, à l’inverse, a vu son encours global augmenter de 23 % sur l’année 2015. La société équipe 1.500 à 2.000 entreprises par an et les accompagne dans la mise en place de leurs dispositifs d’épargne et de retraite. Eres a également investi le marché de la gestion financière en créant sa propre société de gestion et décline aux profits de ses grands clients des fonds sur mesure à architecture ouverte.

La collecte nette d’Eres en épargne retraite a atteint 70 millions d’euros en 2015, soit un chiffre trois fois supérieur à celui de 2014. Le Perco a particulièrement tiré son épingle du jeu. Une croissance qui s’explique principalement par l’équipement progressif des sociétés – notamment les très grandes entreprises – et par la possibilité offerte aux salariés de transférer sur leur Perco les jours de congés épargnés. C’est donc naturellement qu’Eres compte sur son activité retraite pour soutenir sa dynamique de croissance. A cet effet, la société a créé Eres Assurances, une filiale dédiée à la conception et à la distribution de solutions de retraite collective et individuelle.

Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 11h58
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus