Assurance vie, l’insuffisante connaissance des clients fait chuter le courtier

A cause d’un dispositif de commercialisation défaillant aux stades du recueil d’informations, de leur analyse et du conseil fourni au client, un courtier est sanctionné d’une sanction pécuniaire de 20.000 euros.
Fotolia

La commission des sanctions de l’ACPR vient de prononcer une sanction, accessible en ligne ICI, à l’encontre de Vaillance Courtage. Il lui était notamment reproché des manquements commis à l’occasion de souscriptions réalisées par l’intermédiaire de ses mandataires.

LA SOCIETE