Amundi prend 100 % d’Anatec

La société de gestion du groupe Crédit Agricole était actionnaire minoritaire depuis 2014 de la fintech qui développe WeSave.
Fotolia

Par Newsmanagers

Amundi a racheté la totalité du capital de la fintech Anatec, plateforme d’agrégation de conseil et d’épargne digitale développée sous la marque WeSave, dont elle détenait jusqu’à présent 49%, pour un montant resté confidentiel. Les parts ont été acquises auprès des fondateurs et de quelques particuliers minoritaires, a précisé à NewsManagers un porte-parole de la société de gestion du groupe Crédit Agricole.

Amundi est actionnaire d’Anatec depuis fin 2014, sachant que la fintech a été créée en 2012.

A l’issue de l’opération, Anatec « conserve son autonomie opérationnelle et commerciale », souligne un communiqué d’Amundi. Elle sera dirigée par Zakaria Laguel, co-fondateur, et Gaëtan Hoquidant, qui rejoint la fintech à cette occasion en provenance de Fund Channel, joint-venture entre Amundi et BNP Paribas Asset Management à Luxembourg, où il était directeur des opérations chez Fund Channel. En revanche, Jonathan Herscovici, co-fondateur d’Anatec, a quitté la société.

« Cette transaction s’inscrit pleinement dans la stratégie digitale du groupe Amundi. En élargissant sa gamme de solutions, elle renforce sa capacité à servir ses clients distributeurs avec une approche ouverte et agile, dans le but de développer de nouvelles prestations et expertises pour répondre à leurs besoins de transformation digitale », commente le communiqué.

Pour Anatec, l’opération permettra de « soutenir sa croissance rapide en France et d’amorcer une nouvelle phase de croissance à l’international », selon le communiqué. La société n’a toutefois pas souhaité dévoiler le montant de l'opération ni celui de ses encours. « Nous sommes ravis de nous adosser à un partenaire comme Amundi qui va accélérer notre développement et nous permettre à la fois de mieux servir nos clients actuels et de toucher de nouveaux clients, en particulier en dehors de notre marché domestique où nous pourrons nous appuyer sur une force de distribution bien établie », commente Zakaria Laguel, cité dans le communiqué.