Immobilier

François-Xavier Soeur : « Il vaut mieux investir en mutualisant les risques »

Pour François-Xavier Soeur, président fondateur du cabinet Terrae Patrimoine, la complexité des autres classes d’actifs que le résidentiel rend l’accompagnement des investisseurs privés par un professionnel nécessaire. De manière générale, il recommande d’opter pour une mutualisation des risques via des SCPI ou des fonds de private equity immobilier, plutôt que d’investir en direct.
François-Xavier Soeur, président fondateur du cabinet Terrae Patrimoine,

L’Agefi Actifs : Quels risques à l’investissement en direct dans la santé ?

François-Xavier Sœur : En investissant en direct, dans une chambre Ehpad exploitée par un gestionnaire avec un bail long terme, les investisseurs n’ont aucun pouvoir face aux exploitants. Ils se retrouvent dans l’obligation de suivre les décisions du gestionnaire (comme une baisse du loyer et même un éventuel déménagement de l’établissement) et prennent le risque de subir ses difficultés. Nous conseillons plutôt des SCPI spécialisées sur ce secteur.

Comment se positionner sur la logistique et le commerce ?

Il vaut mieux investir en mutualisant les risques, car ces secteurs imposent des tickets d’entrée très élevés. La principale inquiétude est leur dépendance à la conjoncture. Une crise économique pourrait les perturber sérieusement, en augmentant le risque d’impayés voire même le taux de vacance. Les SCPI et OPCI offrent un bon panachage géographique. Autre solution : le private equity immobilier pour se positionner sur des opérations de marchands de biens.

Reste-t-il des opportunités en hôtellerie ?

Le mieux est de regarder du côté des fonds de private equity qui financent les projets de rénovation d’hôtels indépendants. L’investissement n’est pas soumis à l’impôt sur la fortune immobilière car il ne s’agit pas d’un fonds de portage immobilier mais de rénovation. D’une façon plus générale, le marché est sain : les grands groupes hôteliers sont assez solides et possèdent encore d’importantes réserves de cash.