En ce moment sur l'Agefi Actifs

Un amendement pour séparer strictement les activités juridiques des missions comptables

Après l’échec de la commission mixte paritaire, le texte est revenu à l’Assemblée nationale. Le projet est actuellement examiné en commission spéciale, du 9 au 11 juin. Un amendement à l’article 20 bis relatif à l’encadrement de l’activité juridique des experts comptables a été adopté.

Clarifier la séparation entre les activités juridiques et les missions comptables. Il s’agit pour la député Colette Capdevielle de réécrire le texte pour que la séparation entre les métiers du droit et du chiffre soit sans équivoque. Le texte adopté par le Sénat prévoyait de permettre l’exercice du social et du fiscal – sous certaines limites, et notamment que cette activité ne représente pas l’activité principale du cabinet – sans qu’aucune prestation comptable n’y soit associée. L’amendement présenté propose « une nouvelle rédaction du dispositif, afin de rendre plus claire l’exclusion des prestations juridiques et d’y adjoindre aussi les prestations délivrées en matière fiscale ou sociale, dans la mesure où ces dernières sont principalement d’ordre juridique ». Une nouvelle rédaction qui avait été demandée par l'ordre des avcoats de Paris cette semaine. Les avocats parisiens souhaitent également voir inscrit dans la loi cette stricte séparation entre missions juridiques et les activités comptables. Lire l’amendement n°SPE334 ICI.

Mais permettre aux experts-comptables de réaliser les bulletins et paye et les déclarations fiscales. Un sous-amendement du député et rapporteur général Richard Ferrand, accompagné de tous les rapporteurs thématiques, vise à assouplir la position de la député Colette Capedevielle afin de permettre aux experts-comptables d’effectuer, sans qu’aucune prestation comptable ne soit associé, « des travaux et études à caractère administratif ou technique dans le domaine social et fiscal », à savoir les bulletins de paye et les déclarations fiscales, précise l’exposé des motifs. Lire l’amendement n°SPE680 ICI.

A noter que le gouvernement a également présenté un sous-amendement qui vise à compléter la notion de « missions d’ordre comptable » qui apparaît plus restrictive que celle des « missions prévues à l’article 2 » de l’ordonnance du 19 septembre 1945. Il s’agit d’y ajouter les missions d’accompagnement déclaratif et administratif « qui apparaît de nature à recouvrir ces missions d’accompagnement de la création d’entreprise et d’assistance dans les démarches déclaratives », précise l’exposé des motifs. Lire l’amendement n° SPE688.

 

 

Fichiers
Réaction (0)
Service réservé aux abonnés ou Déjà abonné ? Identifiez-vous :
Dernière mise à jour à 14h25
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus