Supprimer l'ISF serait "une faute" selon Manuel Valls

Le Premier ministre Manuel Valls a estimé mercredi matin que la suppression de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), "qu'on peut toujours améliorer", serait "une faute". Il réagissait aux récents propos du ministre de l'Economie Emmanuel Macron sur cette taxe. "Si on a une préférence pour le risque face à la rente, ce qui est mon cas, il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF", déclare-t-il dans la revue "Risques".