Le CNB poursuit la chasse à l'exercice illégal du droit

Par une ordonnance de référé du 24 décembre 2013, le TGI d'Aix-en-Provence a condamné, sous astreinte, la société J., exploitante du site "divorce-discount.com", à cesser toute activité de consultation juridique et de rédaction d'actes et à retirer toute offre de services relative au traitement d'une procédure de divorce ou à l'accomplissement d'actes de représentation et d'assistance judiciaire. La société J. a toutefois interjeté appel de cette décision devant la Cour d'appel d'Aix-en-Provence.