La mise sous tutelle n’est pas remise en cause par le désistement d’instance du requérant

Un père demande le placement sous mesure de protection de son fils majeur déficient mental. Il se désiste avant l’audience. Le juge des tutelles place néanmoins le majeur vulnérable sous tutelle et confie la mesure à un mandataire judiciaire à la protection des majeurs (MJPM), soit à un tuteur professionnel.