Interprofessionnalité d’exercice : les députés veulent inclure les experts-comptables et les avocats aux Conseils

Dans le cadre du projet de loi Macron de retour devant l’Assemblée nationale, un amendement du rapporteur général Richard Ferrand et des rapporteurs thématiques vise à modifier le périmètre des professions susceptibles de recourir à des structures permettant l’interprofessionnalité d’exercice en préservant le choix du Sénat d’y inclure les conseils en propriété industrielle, de même que les avocats aux Conseils, les administrateurs et mandataires judiciaires et les experts‑comptables, « comme l’a souhaité l’Assemblée nationale en première lecture », précise l’exposé des motifs.