Crowdlending : les personnes morales bientôt prêteuses?

Moins de six mois après son entrée en vigueur, le financement participatif pourrait voir son champ élargi. En effet, dans le cadre de l'examen du projet de loi Macron, plusieurs amendements devraient être prochainement déposés visant à permettre aux personnes morales de prêter, sous certaines conditions bien entendu, afin de ne pas contrarier davantage le monopole des banques.