"Ce sont les droits de mutation qu’il faut limiter", juge Orpi

Le président du réseau Orpi, Bernard Cadeau, estime que ce n'est pas avec la diminution des frais de notaires annoncée que le pouvoir d'achat sera redistribué aux clients. Il préconise d'agir sur les droits de mutation qui représentent, lors d'un achat immobilier, 8% du prix de la transaction.