Vives tensions autour du partage des données

La directive révisée sur les moyens de paiement ouvre les données bancaires aux acteurs du web.
En contrepartie, un règlement entend sécuriser l’environnement dans lequel s’échangent ces informations
DR, Bernard Rineau, avocat, Rineau & Associés et Julien Marcel, juriste, Rineau & Associés

Faciliter la libre-circulation des données informatiques et doper l'innovation, tel est l'objectif de la directive européenne révisée sur les moyens de paiement "DSP2" (1), dont l'entrée en vigueur est prévue le 13 janvier 2018. Grace à ce nouveau texte, la Commission européenne autorise les sociétés financières et technologiques (fintech) à récupérer en toute régularité les informations clients stockées par les banques. Ce sujet est loin d'être neutre pour l'activité des conseillers en gestion de patrimoine qui recourent couramment aux services de fintech d'agrégation.