Directive AIFM

Une régulation protectrice devenue label de qualité

Annabelle Pando
La directive soumet les gestionnaires de fonds non coordonnés à une obligation d’agrément auprès de leur autorité de tutelle
Mais au-delà, les règles AIFM offrent une double opportunité commerciale : un label qualité et l’accès à un marché quasi mondial

Encadrer plus strictement la sphère financière, et particulièrement l’activité des gestionnaires alternatifs en Europe, tel était l’objectif de l’Union européenne (UE) en réaction à la crise financière (lire l’encadré). Deux ans après son entrée en vigueur, la directive AIFM (Alternative Investment Fund Managers Directive - AIFMD) (1) a-t-elle bouleversé les habitudes ?