Une course contre la montre est engagée

Le cadre juridique permettant l’exploitation des outils digitaux a été rénové
 De nouvelles obligations se dessinent pour les professionnels de la finance
 Garance Mathias Alexandre Peron

L’ordonnance du 4 octobre 2017 (1) relative à la dématérialisation des relations contractuelles a été prise sur le fondement de la loi pour une République numérique (2). Son objectif ? Institutionnaliser dans le secteur financier l’utilisation d’outils et de services digitaux – à l’image de la signature et du recommandé électronique – et promouvoir le développement de l’économie digitale. Un dessein qui n’est pas sans rappeler l’ambition de l’Union européenne qui souhaite la création « d’un marché unique des données ».