Un coût de gestion moins élevé au Royaume-Uni

Pour créer une holding à l’étranger, plusieurs choix s’offrent à l’investisseur
Des préconisations sont à suivre en cas d’installation au Royaume-Uni
Vincent Lazimi, avocat aux barreaux de Paris et de Londres

L’Agefi Actifs. - Vous rappelez dans une étude publiée en ligne (1) que, depuis le 1er avril 2015, le taux d’impôt sur les sociétés au Royaume-Uni est de 20 % et que les dividendes reçus de filiales étrangères sont susceptibles de bénéficier d’une exonération complète. Toutefois, est-il réellement plus intéressant d’y constituer une société holding ?