Shorts interdits en Italie pour trois mois, en France et en Belgique pour un mois

Par Adrien Paredes-Vanheule
L'AMF a confirmé la suspension des ventes à découvert pour une durée d'un mois après celle d'hier sur 92 valeurs.

Les régulateurs des marchés financiers italien, français et belge ont suivi les pas de leur homologue espagnol en prenant la décision d'interdire la vente à découvert pour une période de trois mois en Italie et d'un mois en France et en Belgique.