Scor gagne la première manche de sa riposte contre Covéa et son PDG

Amélie Laurin
Thierry Derez et le mutualiste sont condamnés à payer plus de 20 millions d'euros à Scor suite à leur tentative d'OPA hostile. Le patron de Covéa écope d'une sanction sans précédent pour un administrateur.

Le jugement fera date dans le monde des affaires. Après deux ans de conflit ouvert, le tribunal de commerce de Paris a rendu mardi un premier jugement très attendu dans l’affaire qui oppose le réassureur Scor et l'assureur mutualiste Covéa. Thierry Derez, le PDG de Covéa, a violé ses obligations d’administrateur en son nom propre de Scor en transmettant à son groupe et à ses conseils des informations et documents confidentiels, indique le jugement rendu public par le plaignant.