Points clés

- Pour bénéficier du forfait fiscal, l’expatrié fiscal en Suisse ne doit pas y exercer d’activité lucrative.

- La base de calcul du forfait tient compte du quintuple du loyer payé ou de la valeur locative du logement occupé.

- En dépit de l’abolition de ce dispositif par un canton, le gouvernement fédéral a rappelé son attachement à ce régime d’imposition.

- Pour ne pas s’exposer à une sanction fiscale, il est question de veiller à bien régler le point de la résidence effective en Suisse.